Qui est Vassily Kandinsky ?

Avec Piet Modrian et Kasimir Malevitch, Vassily Kandinsky  est connu comme étant l’un des tous premiers créateurs de ce style de peinture non figurative, empreinte d’une certaine spiritualité. Les peintres les plus brillants et les plus reconnus du siècle dernier, Mark Rothko, František Kupka, Jackson Pollock, et même le célèbre Pablo Picasso !, avouent avoir été inspirés par cet homme durant l’exercice de leur art.

Une enfance banale et tranquille

L’artiste Kandinsky est né un 22 novembre 1866 à Moscou, dans une famille riche et un milieu aisé. Le petit Vassily avait toujours eu une santé délicate. Son père décida alors de l’installer dans la ville d’Odessa en Ukraine, du côté de la mer Noire, pour bénéficier de son air purificateur. Ses parents divorcent plus tard, et il se rapprochera plus de sa tante maternelle qui l’initie au dessin et à la peinture. C’est à son adolescence qu’il accompagnera son père (riche marchand de thé) dans ses voyages d’affaires, dans toute la Russie et notamment à Moscou. En 1885, il entre à l’université de la capitale pour étudier le droit et l’économie politique. Il se destine à une carrière en droit, selon les conseils de son paternel. Toutefois, Kandinsky commence à ressentir une véritable passion et inspiration pour la peinture, quand il visite l’exposition des peintres impressionnistes (Chichkine, Répine) de 1895. Mais c’est à cette même exposition qu’il va avoir une révélation sur sa vocation. Pour en savoir plus sur sa vie et ses œuvres, cliquez sur ce lien.

L’origine de l’inspiration et de l’innovation

Une œuvre du peintre Claude Monet lui fascine par la puissance de ses couleurs. Il souhaite alors devenir un artiste peintre, et réoriente ses études pour l’académie des Beaux-Arts de Munich. Il se marie avec sa cousine en 1891 et divorce en 1911. C’est en 1912 qu’il obtient son diplôme. Entre 1896 et 1900, Vassily Kandinsky produit ses premières œuvres, à la recherche de son propre style. Il s’essaie au naturalisme, puis à l’impressionnisme. De 1901 à 1909, Vassily Kandinsky se consacre d’abord à la peinture de paysages et de personnes qui l’inspirent. Ces œuvres les plus remarquables à cette époque sont Akhtyrka; Murnau, rue principale; Maisons de Munich et Murnau, train et château. Peu de temps après, il fonde l’art abstrait, une peinture bleue Kandinsky déstructurée sur les formes et les couleurs. Jouant sur les formes géométriques et la souplesse, mais sans figure apparente. C’est le véritable Kandinsky œuvres abstraites. Il va plus tard enseigner dans une école d’architecture et d’art.

La reconnaissance et l’apogée

En 1907, il peint « Couple à cheval », encore fortement inspiré de l’impressionnisme. En 1909, il achève la peinture de son tableau naturaliste « Montagne ». Les couleurs et les formes du paysage sont intenses. C’est en 1912 qu’il réalise son véritable premier art abstrait avec « l’Arc noir ». Il s’agit d’une peinture vraiment non figurative, avec des points et des lignes en splendides dégradés. Son tableau le plus célèbre est « Jaune – rouge – bleu », réalisé en 1925. Le peintre est très prolifique durant les années 1920. Il se focalise maintenant sur les cercles, lignes, courbes, rectangles et triangles. La multiplicité des couleurs est toujours présente. Vassily aime utiliser des termes issus de la musique pour expliquer ses procédés d’exécution. Il appelle ses réalisations spontanées des improvisations, et ses œuvres longuement travaillées des compositions. Par ailleurs, il écrit deux essais sur l’art abstrait: Du spirituel dans l’art en 1910, puis Point et ligne sur plan en 1926. Le peintre russe ira même jusqu’à fonder un musée de culture pictural à Moscou en 1919. Il part vivre en Allemagne puis en France, où il continue de peindre jusqu’à sa mort en 1944.

Comment prendre soin de vos sculptures ?
Acheter une oeuvre d’art contemporaine : conseils pratiques